HISTOIRE

L’estancia Las Viboras ( les serpents) se trouve dans le département de Tordillo (nom de la robe d’un cheval gris ). La légende dit qu’ un cheval de couleur « tordillo » habitait dans les parages. Jamais on n’a pu l’attraper mais il a laissé le nom de sa robe au département.

Les plaines, situées au sud du fleuve Salado (salé) étaient habitées par les Indiens. En 1740 les jésuites se sont installés dans ces terres. Dans la poursuite de l’évangélisation du continent sud-américain, ils ont effectué la conversion de ces indiens au christianisme.

Quelques années plus tard les gouvernants découvrent que les terres représentent un potentiel à exploiter. C’est ainsi qu’en 1814 s’installent les premières familles de colons. Dolores est reconnu pour avoir été le premier village qui représente l’unification de la patrie. En 1839 est signé dans l’estancia même le premier traité de paix.

Le gouverneur Juan Manuel Ortiz de Rosas (important personnage de l’histoire d’Argentine) a habité dans l’estancia. Il y a fait construire plusieurs maisons afin de pouvoir y abriter ses soldats venus défendre les terres envahies par ses opposants.

La tradition raconte qu’un des personnages du livre "Martin Fierro" (important manuel d’histoire) a vécu aussi dans l’estancia.